Interview de Ryan Miller

Par AaronAKAAtrus and Doobes

Note de la Guilde : Cette interview a été réalisée il y a plus d'un an par AaronAKAAtrus. Une partie de cet article a été rédigé par ses soins. Suite à l'annulation de GO! Magazine et l'apparition de la Presse de la Caverne (et également en raison d'un manque de temps), la rédaction finale de cet article est passée pendant un certain temps au second plan. À l'occasion de la nouvelle version en ligne de la Presse de la Caverne, Doobes a terminé cet article pour Aaron, qui vous le présente aujourd'hui. Bonne lecture !

 

Ryan Miller est une personnalité bien connue dans la Caverne, de tous les joueurs d'Uru déjà présents durant la période de Prologue et de Gametap. Les fans auront reconnu le plus jeune frère de Rand et de Robyn Miller, les deux créateurs de Myst, sous l'avatar de Douglas Sharper, un personnage dont il fit évoluer les traits de caractère au fur et à mesure de ses interactions avec les autres explorateurs, jusqu'à ce qu'il devienne une vrai personnalité au sein de la caverne, connu pour être l'explorateur "grincheux, méchant, arrogant" et un peu rebelle ayant été capable d'amener de nombreux autres explorateurs à le suivre durant ses différends avec la DRC.

Mais l'histoire ne s'arrête pas là. La vie de Ryan a débuté dans le Nouveau-Mexique, où sa famille vivait avant de déménager peu de temps après sa naissance. "J'ai quitté le Nouveau-Mexique alors que j'étais encore un très jeune enfant ; mes souvenirs sont donc assez vagues, voire inexistants. J'y suis retourné quelques fois en voyage et j'ai beaucoup aimé, en particulier les courses de mongolfières, difficiles à oublier ! De très bons moments." S'il n'est pas resté suffisamment longtemps pour pouvoir être imprégné de la culture locale, ses frères, en revanche, l'ont peut-être été ; cela expliquerait le choix ultérieur du placement géographique  de la caverne de D'ni au sein de cet État.

L'histoire commune de Ryan avec Cyan et l'univers de Myst remonte à bien avant URU. L'une des premières contributions de Ryan à l'entreprise fut d'écrire les journaux d'Atrus dans le premier Myst, ce qui, entre autre chose, lui donna la tâche toute particulière de nommer le personnage de Catherine. "J'ai essayé de bien faire, évidemment", dit-il. "Mais je n'avais pas du tout conscience de ce que j'étais en train d'écrire à l'époque. Qui aurait pu le savoir ?" Il a également travaillé de manière "un peu plus technique" sur la suite de Myst, Riven, où il apparaît d'ailleurs sous le masque d'une sentinelle Moiety. L'une des premières ébauches du Livre d'Atrus fut rédigée par Ryan, et quelques-unes de ses idées y firent leur chemin jusqu'à l'édition imprimée. Toutes ses contributions aux écrits internes des jeux, à l'histoire générale de Myst et à la mythologie de Myst/D'ni dans son intégralité sont autant de témoignages de la qualité de son travail et du soin qu'il y porte.

Et le personnage de Douglas Sharper ? "J'ai adoré jouer Sharper," dit-il. "Sharper était un personnage qui nous permettait d'avoir une grande liberté, ce qui le rendait très chouette. Il était grincheux, méchant et arrogant ; le genre de choses pas très bien vues dans la vrai vie... Mais dans un jeu, ça allait. Il y avait quelque chose de particulier chez lui, il était un peu rebelle. Ça nous a donné la possibilité de créer des choses en temps réel, et le sentiment qui en découle est très énergisant." En ce qui concerne l'attrait de Sharper auprès des explorateurs, Ryan déclare : "Les gens étaient attirés par Sharper pour différentes raisons, mais il a bien amené un petit quelque chose de particulier dans le jeu... La plupart du temps..." Ryan est également à l'origine de l'écriture en continu des journaux personnels de Sharper ; ils se trouvent dans le bureau du Baron, auquel le joueur accède en se reliant de Teledahn.

Depuis la deuxième annulation d'URU, il poursuit activement sa vie en dehors de Myst, URU et Cyan Worlds, en tant que pasteur d'une église de Spokane portant le nom de Branches. "La vie de pasteur, du moins dans ma situation, est assez géniale,"dit-il de sa profession actuelle. "Je pense que mon implication par rapport à Myst faisait partie d'un processus créatif... C'est pour cela que j'apprécie d'être pasteur. L'aspect créatif du métier." L'éclairage parfois défavorable qu'a reçu la religion ces dernières années le préoccupe : "Je me rends compte que les gens ont, pour beaucoup, une vision assez négative de l’Église et/ou de la religion, et c'est une des raisons pour lesquelles je ne voulais pas être pasteur. Maintenant que j'en suis un, ma crainte est de créer quelque chose qui contribuerait à aggraver cette vision. Honnêtement, c'est une grande peur, car je ne crois pas que la religion ou le Dieu dont je suis un fidèle soit autre chose que beauté et bonté."

Son approche de son rôle de pasteur dans une église est la même : "En ce qui concerne la question du genre de pasteur que je veux être, je veux simplement être authentique et honnête. Lorsque quelque chose est bizarre, je le dis. Lorsque quelque chose n'a pas de sens, je le dis. Lorsque quelque chose donne l'impression que Dieu est dur et injuste, je veux le dire. Je veux aussi rester humble. Je ne veux jamais prétendre que, d'une, je détiens toutes les réponses, et de deux, que c'est le cas de quiconque."

Toujours armé de son sens de l’honnêteté, Ryan a également écrit un livre, sous le titre The Naked Fruit, qui explore le sujet parfois tabou de la sexualité. "La sexualité nous affecte tous d'une manière ou d'une autre. C'est de toute évidence un sujet important, avec tout un tas d'avis sur le sujet. Au final, je pense avoir quelques fortes opinions à ce sujet que j'ai voulu rédiger, pour les faire sortir. Si ces réflexions ont pu changer la manière dont certaines personnes sont affectées par la sexualité, et pour le meilleur, alors c'est la cerise sur le gâteau !"

Au sujet des différents secteurs professionnels dans lesquels il a travaillé, Ryan déclare : "Si vous n'êtes pas passionné par quelque chose, alors ne le faites pas. Et par passionné, j'entends aimer jusqu'aux aspects les plus ingrats du métier. N'ayez pas peur de tenter de nouvelles choses. Ne pensez pas que tout le monde a déjà tout compris et tout fait, à part vous. Prenez un risque. Ne devenez pas prisonnier d'une éducation (ou d'un manque de celle-ci), des attentes de la société, ou de l'argent. Oui, il se peut que vous ne rencontriez pas le succès (tel qu'il est défini par la société, ou en termes d'éducation, ou au niveau de l'argent). Tout le monde ne réussit pas. Mais il se peut que vous trouviez de la vitalité, de l'énergie et de la joie dans l'échec, et c'est tout aussi bénéfique selon moi."

La Guilde des Messagers remercie Ryan d'avoir pris le temps de répondre à cette interview et lui présente tous ses vœux de réussite pour le futur !

Photos de l'article reproduites avec l'aimable autorisation de Mystlore.com

Soumis par : 
Zephyr